• Agrandir la taille du texte du contenu Réduire la taille du texte du contenu
  • Anglais
  • Allemand
  • Espagnol
  • Facebook
Loupe

Territoire à énergie positive

Labels

Territoire à énergie positive

UN TERRITOIRE À ÉNERGIE POSITIVE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Un territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) est un territoire d’excellence de la transition énergétique et écologique. La collectivité s’engage à réduire les besoins en énergie de ses habitants, des constructions, des activités économiques, des transports, des loisirs. Elle propose un programme global pour un nouveau modèle de développement, plus sobre et plus économe.

Six domaines d’action sont prioritaires dans ces territoires :

  • La réduction de la consommation d’énergie : par notamment des travaux d’isolation des bâtiments publics, l’extinction de l’éclairage public après une certaine heure…
  • La diminution des pollutions et le développement des transports propres : par l’achat de voitures électriques, le développement des transports collectifs et du covoiturage…
  •  Le développement des énergies renouvelables : avec par exemple la pose de panneaux photovoltaïques sur les équipements publics, la création de réseaux de chaleur…
  • La préservation de la biodiversité : par la suppression des pesticides pour l’entretien des jardins publics, le développement de l’agriculture et de la nature en ville….
  • La lutte contre le gaspillage et la réduction des déchets : avec la suppression définitive des sacs plastique, des actions pour un meilleur recyclage et diffusion des circuits courts pour l’alimentation des cantines scolaires….
  • L’éducation à l’environnement : en favorisant la sensibilisation dans les écoles, l’information des habitants…

 

Le terme « croissance verte » se réfère au potentiel de levier pour l’économie et l’emploi représenté par un tel programme. En effet, le ministère de l’Environnement met en avant le fait que les territoires à énergie positive créent des emplois non délocalisables dans les domaines du bâtiment, des déchets, des énergies renouvelables, des économies d’énergie, avec par exemples :

  • des artisans du bâtiment pour effectuer des travaux de rénovation ;
  • des chefs de chantier et des techniciens de maintenance pour la construction et l’entretien de parcs éoliens ; 
  • tous les métiers du ramassage, du tri et du recyclage des déchets, des ambassadeurs du tri pour encourager les habitants aux bons gestes…

 

LES ACTIONS DE VIRE NORMANDIE

Labellisée Cit’ergie depuis 2013, Vire Normandie est aujourd’hui engagée dans l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) 2014-2018 « territoires en transition énergétique » et souhaite toujours investir dans cette dynamique de développement durable et d’économies d’énergies.

Pour cela, la collectivité avait délibéré pour remplacer les différents générateurs de chaleur des espaces verts fonctionnant pour la plupart au fioul, par une chaufferie bois.

La suppression de ces énergies fossiles permettra d’économiser entre 10 et 12 000 € suivant la dureté hivernale, tout en favorisant un approvisionnement local du combustible.

Ce projet a permis d’éviter le rejet 80.2 tonnes de CO2/an et permettra également la production intégrale de 70 000 plants pour le printemps via le service des espaces vert.

Pour mener à bien ce projet Vire Normandie a obtenu des subventions de la Région Normandie (62 088€), du Département (16 640 €) et du FEDER (72 180 €).

 

Écomobilité : renouvellement d’une partie des véhicules de la collectivité avec des véhicules propres

La lutte contre la pollution de l’air prend une tournure concrète à Vire Normandie, avec l’achat par la commune de véhicules électriques subventionnés à hauteur de 80 % par l’État (dans le cadre de l’Appel à Projet Territoire en Transition Énergétique du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer). La commune de Vire Normandie disposait fin 2016 de quatre véhicules électriques et deux autres engins spécifiques (un goupil et un glouton).

La commune a acquis sept nouveaux véhicules avec 80 % d’aide :

  • trois véhicules électriques type « camionnette »,
  • deux véhicules électriques légers,
  • deux « mini bus » électriques destinés à l’organisation des animations scolaires.

Le territoire de la commune étant étendu, les émissions de gaz à effet de serre qui en proviennent par habitant sont en grande partie liées aux déplacements. Afin de permettre aux générations actuelles de répondre à leurs besoins, sans compromettre la capacité des générations futures de satisfaire à leurs propres besoins, la commune, avec l’appui de l’Etat, de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), du Département, de la Région et du SDEC énergie (Syndicat Départemental d’Énergie du Calvados) contribue activement aux développement des modes de transports doux et alternatifs ainsi qu’au développement de l’utilisation des véhicules propres.

En plus du renouvellement d’une partie de sa flotte avec des véhicules propres, la collectivité, grâce à l’appui de ses partenaires, a entrepris les actions suivantes :

  • Mailler le territoire avec des bornes de recharge électriques avec l’appui du SDEC (cinq sur Vire, en cours : un sur Coulonces, un sur Vaudry, un sur Saint-Germain). Une borne de recharge super rapide 45 kVA subventionnée dans le cadre de TEP-CV va être installée place du Petit marché devant l’hôtel de ville de Vire. Cette borne permet une recharge d’une voiture électrique en 20 minutes.
  • Développer l’auto-partage avec la mise à disposition de véhicules. électriques. L’auto partage est un service de location de véhicules disponibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, sur abonnement ou habilitation, pour de courtes durées. Quatre véhicules électriques ainsi que quatre véhicules électriques sans permis seront mis en libre service. Cette action sera présentée en septembre prochain.
  • Développer les modes de transports doux avec la mise à disposition de 60 vélos électriques dont la flotte sera en grande partie renouvelée sur trois ans.
 

TEPCV_Infographie_VDEF_510px